À quoi ressemblera le futur des métiers de la paie ?

Les métiers de la paie sont aussi essentiels que méconnus. Découvrez comment la technologie a transformé leurs activités et leur rôle dans l’entreprise.

À quoi ressemblera le futur des métiers de la paie ?

Les chefs d’entreprise et les salariés ne peuvent pas se passer de lui. Pourtant, son rôle reste encore méconnu et parfois, sous-estimé. Le titre de cet article ne laisse aucun mystère : il s’agit du gestionnaire de paie.

Contrairement aux idées reçues, le quotidien du gestionnaire de paie ne consiste pas seulement à saisir des chiffres dans un logiciel pour remplir des fiches de salaire. 

Comme d’autres fonctions RH, les métiers de la paie connaissent une véritable transformation de leurs activités. Leur périmètre d’intervention, tourné initialement vers la paie, s’élargit vers le droit du travail, les ressources humaines, la gestion sociale et même … le bien-être financier des salariés.

Bien que la dimension technique reste forte, le métier de gestionnaire de paie se dirige vers un rôle plus stratégique. Une aubaine (et un challenge) dans un environnement en perpétuelle évolution.

Le rôle clé de la technologie

Quelle est la place du gestionnaire de paie en entreprise ? Tiraillée entre les RH et la comptabilité, la gestion de la paie est une activité réputée comme « épineuse » et « complexe ».

Les activités du gestionnaire de paie sont rythmées par des échéances régulières, pour la réalisation de la paie bien sûr, mais aussi pour la réalisation des déclarations fiscales et sociales.

Il n’y a encore pas si longtemps que cela, le métier de gestionnaire était considéré comme un rôle exécutif, caché dans l’ombre et surtout, peu valorisé.

Mais ça, c’était avant la digitalisation des entreprises. Grâce à la technologie, le temps de traitement de la paie est réduit et certaines tâches chronophages et récurrentes sont automatisées. 

Les logiciels de paie, comme Silae ou ADP sont de plus en plus performants et intuitifs, réduisent les tâches à faible valeur ajoutée. Un vrai gain de temps au quotidien ! Dans un environnement économique à la complexité croissante, c’est une opportunité pour développer une expertise sur le droit social et accompagner les chefs d’entreprise dans les défis à venir.

La dématérialisation et l’automatisation générées par la technologie élèvent le niveau de compétence des gestionnaires de paie en les délestant des activités peu créatrices de valeur. Plus qu’un simple technicien, il développe une vision à 360 ° sur l’environnement économique, légal et sociétal de l’entreprise pour mieux affronter les défis et saisir les opportunités qui se profilent.

Et avec le développement de l’intelligence artificielle et du big data, on tend vers la gestion prédictive de la paie et de la rémunération, une activité créatrice de valeur, plutôt qu’un centre de coût. 

Découvrez notre article : L’humain au cœur des RH - c’est possible avec la rationalisation des activités

Vers une fonction stratégique de la paie

Vous l’avez compris, c’est la technologie qui mène la danse dans l’évolution des métiers de la paie. Grâce aux solutions digitales interconnectées, le gestionnaire de paie a accès aux données et aux réglementations, mises à jour en temps réel. Ainsi, les professionnels de la paie affirment leur rôle et leur expertise des rouages de l’organisation. En plus du contrôle de la paie, le gestionnaire de paie s’occupe du paramétrage des logiciels, de la veille en droit social, et participe à certaines missions RH, comme l’administration du personnel.

Il est un bon conseiller et accompagne les équipes lors de la mise en place de processus, comme le prélèvement à la source ou l'indemnité inflation. Voir les principales évolutions de la paie en 2022. Le traitement de la paie étant facilité, ses activités se concentrent sur l'analyse et l'interprétation des informations, la veille en droit social et l’accompagnement à la prise de décisions RH. Loin d’être un acteur isolé, les professionnels de la paie travaillent en collaboration avec l’équipe RH, mais aussi d’autres fonctions de l’entreprise, comme la comptabilité et les dirigeants de l’entreprise.  Aussi, ils peuvent être impliqués dans la définition et le déploiement des politiques de rémunération, du plan de bien-être financier des salariés et du salaire à la demande

Saviez-vous que la paie peut influencer l’expérience collaborateur ?

Des nouvelles activités qui font appel à de nouvelles compétences.

Les nouvelles compétences du gestionnaire de paie

Source : https://www.legisocial.fr/actualites-sociales/4057-resultats-barometre-2020-salaires-metiers-paie-2019.html

Comme nous venons de le voir, les activités du gestionnaire de paie évoluent vers une dimension stratégique. Faisons une précision tout de même : la technique reste prévalente dans ce rôle. Si les calculs sont automatisés par le logiciel de paie, il est important pour ce professionnel de la paie de garder un regard critique sur les données générées, comme les cotisations salariales et patronales, et les évolutions légales. Nous avons beaucoup parlé de la technologie … Mais où se trouve l’humain dans tout cela ? Bien que le gestionnaire de paie passe beaucoup de temps derrière son écran, il possède un vrai rôle relationnel auprès du service RH, de l’équipe dirigeante, et surtout, des salariés.

Il communique sur les processus de la paie et de la rémunération dans l’entreprise et vulgarise la technique et la législation. Son rôle a été particulièrement marquant durant la crise sanitaire pour répondre aux défis administratifs et réglementaires générés par la pandémie : chômage partiel, arrêts maladie, licenciements, etc. Dans un contexte économique incertain, le gestionnaire de paie contribue au maintien du climat social de l’entreprise. Comment ? En assurant un paiement en temps et en heure et en se montrant disponible pour répondre aux questions des salariés au sujet de leur paie et des avantages financiers offerts par l’entreprise. Il va sans dire que les soft-skills sont tout aussi importantes que les compétences techniques dans ce métier. Adaptabilité, capacité de planification, réactivité et sens de l’initiative sont des compétences comportementales indispensables. 

Si les gestionnaires de paie participent au bon fonctionnement d’une entreprise, leur recrutement est un défi de taille. La profession manque cruellement de candidats. Selon HelloWork : « le gestionnaire de paie figure parmi les métiers les plus recherchés à l'heure actuelle ». L’une des raisons principales de ces difficultés, c’est le nombre insuffisant de formations spécialisées.  Les filières traditionnelles offrent des bases en droit social mais restent souvent insuffisantes pour aborder l’aspect stratégique et technologique de ce rôle. Pour les entreprises, le Graal reste les gestionnaires de paie spécialisés sur certains domaines comme la gestion des temps et des activités ou dans certains secteurs, comme le retail ou l’hôtellerie-restauration.

À l’instar d’autres fonctions de l’entreprise, les employeurs devront proposer une expérience collaborateur exceptionnelle afin d’attirer et de fidéliser les meilleurs professionnels de la paie. Et pour maintenir leurs compétences, ces derniers devront s’adapter à des technologies qui évoluent continuellement. Plus que jamais auparavant, le gestionnaire devient un maillon de la compétitivité de l’entreprise. Les activités stratégiques dessinent les contours du nouveau visage de la paie qui reste marqué par la nature technique de ce rôle essentiel de l’entreprise.

Continuez la lecture : À quoi ressemblera le futur de la paie ?

Changez votre regard sur la paie avec NessPay. 

Demandez votre démo

Restez au courant des dernières actualités !

Inscription confirmée!
Merci de saisir un email valide.
En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.