9 idées reçues sur le salaire à la demande

Découvrez 9 idées reçues sur le salaire à la demande et portez un nouveau regard sur la paie !

9 idées reçues sur le salaire à la demande

Et si le versement mensuel du salaire appartenait au passé ?

Le salaire mensuel est la norme depuis de nombreuses années en France. Pourtant, ce n’est pas le cas partout.

Pendant longtemps, la fréquence de la paie n’a pas été remise en question par les entreprises. Après tout, les processus de paie sont souvent complexes et nécessitent d’être mis à jour régulièrement. 

Heureusement, la technologie permet aujourd’hui de faciliter le versement du salaire pour les salariés, mais aussi les entreprises.

Le monde évolue … Et la paie aussi ! 

Mais certaines idées reçues persistent concernant le salaire à la demande et l’acompte du salaire. Regardons-les de plus près.

Idée reçue n° 1 

 « Le salaire à la demande, c’est pour les salariés qui ne savent pas gérer leur budget »

Cette idée reçue a la vie dure !

De manière générale, les Français ont une bonne gestion de leur budget. Selon la Banque de France, 83 % des Français règlent leurs factures dans les temps et 71% affirment suivre de près leur situation financière. De plus, 77% des Français consultent le solde de leur compte en banque au moins une fois par semaine (1).

Recevoir son salaire plusieurs fois dans le mois, ne signifie pas que l’on gère mal son argent. Au contraire, recevoir sa paie plus fréquemment peut aider certaines personnes à mieux organiser et planifier leurs dépenses

Avoir accès à une réserve d’argent permet de faire face aux imprévus. C’est aussi une alternative intéressante aux moyens de financement plus coûteux.

Idée reçue n° 2 

« L’entreprise va devoir avancer la trésorerie »  

Proposer le salaire à la demande, c’est possible sans chambouler votre trésorerie ! 

NessPay propose une avance de trésorerie des acomptes sur salaire, pour un versement rapide et assuré aux salariés, sans stress financier pour l’entreprise.

Voilà de quoi rassurer votre service comptabilité !

Idée reçue n° 3 

« Avoir un outil de plus va ralentir et compliquer notre gestion de la paie »

Le credo de NessPay : la technologie au service de l’humain. Nous proposons une solution d’automatisation du versement des salaires et de remboursement des notes de frais, sans complexifier le travail de votre équipe RH.

NessPay s’interface avec la plupart des logiciels de paie / SIRH comme ADP, Workday, Sage ou Cegid.

Vous paramétrez les conditions de versement des salaires, les données se synchronisent en temps réel et les fiches de paie sont automatiquement réconciliées. Par exemple, en cas d’absence ou de prime, la mise à jour sur l’application est immédiate.

Vous proposez le 13e mois ? NessPay lisse ce montant et on le rend à la demande, si vous le souhaitez.

Aucune perte d’information, aucune mauvaise surprise ! Un vrai gain de temps pour vos équipes RH.

Découvrez comment la rationalisation des activités peut aider à replacer l’humain au cœur des ressources humaines.

Idée reçue n° 4 

« Les salariés ne veulent pas être payés plus souvent, ils veulent être payés plus »

Sans aucun doute, les salariés devraient être payés à leur juste valeur.

Un salaire avantageux est un facteur d’attractivité en tant qu’employeur. Une politique de rémunération attrayante et bien pensée est un atout pour le recrutement, mais aussi pour la fidélisation des salariés. Et il s’agit d’un facteur important dans le bien-être financier au travail

On n’y pense pas toujours, mais la flexibilité du versement du salaire a une influence sur la marque employeur de l’entreprise. Donner le choix aux salariés de choisir la fréquence de versement de leur paie est un moyen de les responsabiliser et de leur permettre de prendre un meilleur contrôle de leurs finances personnelles.

Saviez-vous que la paie peut influencer l’expérience collaborateur ?

Idée reçue n° 5 

« Les jeunes salariés ne vont pas contrôler leurs dépenses »

Vous craignez que vos salariés, jeunes ou moins jeunes, aient des difficultés à maîtriser leur budget à cause du salaire à la demande ?

Pas d’inquiétude ! Ensemble, nous mettons en place des garde-fous pour éviter les situations financières à risques. De votre côté, vous déterminez les montants plafonds d’acompte sur salaire. Et du côté de NessPay, un système d'alerting est installé afin d’identifier les collaborateurs qui font des demandes excessives d’acompte sur salaire.

La prévention pour les risques financiers ne s'arrête pas là. Des assistantes sociales et des psychologues apportent leur expertise pour les salariés qui le souhaitent. Et grâce à notre partenariat avec ToutesMesAides, chaque collaborateur est guidé, pas à pas, dans ses démarches administratives et sociales.

Une flexibilité financière qui responsabilise les salariés, en toute sécurité.

Idée reçue n° 6 

« Les salariés ne seront pas intéressés par le salaire à la demande »

Les salariés n’osent pas toujours faire une demande d’acompte sur salaire. Non seulement il faut contacter le service RH, mais le processus est souvent chronophage et lourd administrativement.

Grâce à NessPay, il ne suffit que de quelques secondes pour effectuer une demande d’acompte sur salaire à partir d’un smartphone ou d’un ordinateur. Une solution dans l’air du temps qui contribue au bien-être financier des salariés

L’objectif n’est pas de forcer les salariés à avoir recours régulièrement à l’acompte sur salaire, mais de leur en offrir la possibilité.

Lorsqu’on a le choix, on se sent déjà mieux !

Idée reçue n° 7

« Je ne suis pas obligé de proposer l'acompte sur salaire à mes salariés »

L’acompte sur salaire est bien plus qu’une solution pour améliorer la marque employeur et le bien-être financier des salariés

L’acompte sur salaire est une obligation légale pour les employeurs et un droit pour les salariés. Tout salarié peut effectuer une demande d’acompte sur salaire et l’employeur se doit de l’accepter.

Il existe pourtant plusieurs problèmes. Les salariés ne connaissent pas toujours l'existence de ce droit. Et lorsque c’est le cas, il peut y avoir une gêne à effectuer cette demande au service RH. Pour ce dernier, le traitement de la demande d’acompte sur salaire est long et chronophage.

C’est pour cela que nous avons créé NessPay : la solution digitale qui démocratise le salaire à la demande ! 

Idée reçue n° 8 

 « Le salaire à la demande coûte cher aux entreprises »

Traditionnellement, les demandes d’acompte sur salaire sont traitées manuellement. Le salarié complète un formulaire, le service RH valide la demande et les gestionnaires de paie traitent l’acompte. Un processus fastidieux qui peut entraîner des erreurs sur l’émission des paies suivantes.

Grâce à NessPay, les demandes d’acompte sont entièrement automatisées. Le salarié utilise son smartphone pour faire sa demande qui est traitée en quelques secondes. Immédiatement , toutes les informations de paie sont synchronisées et mises à jour.

Choisir une solution digitale de salaire à la demande est un moyen de faire gagner du temps aux équipes RH tout en renforçant l’engagement des salariés. 

L’acompte sur le salaire pourrait être bien plus accessible que vous le pensez ! Pourquoi ne pas prendre contact avec notre spécialiste pour en discuter ?

Idée reçue n° 9 

« L’acompte sur salaire est une avance faite aux salariés »

Attention aux confusions ! L’acompte sur salaire n’est pas une avance.

L’acompte sur salaire permet aux salariés de recevoir le paiement du salaire déjà acquis. C’est différent de l’avance sur salaire qui est un prêt fait par l’entreprise au salarié.

En résumé, le salaire à la demande est une solution accessible et bénéfique, aussi bien pour les entreprises que pour les salariés. Pourquoi s’en passer ?

Échangeons ensemble sur le salaire à la demande !

Contactez NessPay

  1. https://www.orangebank.fr/blog/epargne/comment-les-francais-ont-gere-leur-budget-en-2021

Restez au courant des dernières actualités !

Inscription confirmée!
Merci de saisir un email valide.
En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.