Pour les jeunes, c'est l'argent qui prime !

Les jeunes s’intéressent à l’argent ! Et ils pourraient bien bouleverser la manière dont on parle de ce sujet en entreprise.

Pour les jeunes, c'est l'argent qui prime !

Tabou, sensible, décrié, voire carrément méprisé, l’argent n’est pas un sujet comme les autres. Mais ce n’est pas ce que pensent les jeunes !

Bien décidés à prendre leur avenir en main, ils s’informent et apprennent comment gérer leurs finances personnelles, de la création d’un budget jusqu’à l’investissement financier. Et alors qu’ils s’apprêtent à faire leurs premiers pas dans le marché du travail, ils pourraient bien bouleverser la manière dont on parle de ce sujet en entreprise.

Vous pensez qu’il ne faut pas parler d’argent avec les jeunes ? Nous allons vous faire changer d’avis !


L’argent : un sujet qui intéresse les jeunes


Si l’argent reste un sujet globalement tabou en société, cela pourrait être bientôt de l’histoire ancienne ! Les jeunes ont un intérêt grandissant pour l’argent et les finances personnelles. Et ils n’ont pas peur de le dire haut et fort.

Alors, qu’est-ce qui explique cet intérêt pour un sujet pourtant si tabou chez les précédentes générations ?


Il est vrai qu’avec l’information en continu et les réseaux sociaux, les jeunes ont accès sans filtre à une réalité peu réjouissante. Changements climatiques, difficultés d’accès à l’emploi, crise sanitaire, le contexte dans lequel grandissent les jeunes n’est pas tendre. Dans un environnement si incertain, on peut penser que s’intéresser à l’argent est un moyen de prendre un certain contrôle sur le présent, et l’avenir. Si les proches ont une certaine influence sur ce sujet, c’est bel et bien Internet qui prend le relais pour accéder à l’information financière. Le contenu au sujet de l’argent et des finances personnelles, autrefois peu disponible, se démultiplie en francophonie.

Ces dernières années, on a vu apparaître des newsletters qui parlent d’argent, sans langue de bois. Parmi les plus populaires, on retrouve :


  • Snowball - L’entrepreneur Yoann Lopez vulgarise les finances personnelles et donne des conseils pour investir (actions, cryptomonnaies, NFT…). 
  • Spak - Le think tank du même nom décortique les enjeux et tendances économiques et financiers actuelles. 
  • Spoune - La start-up de l’immobilier Virgil est à l’origine de cette newsletter qui nous apprend à devenir money smart.


Sur les réseaux sociaux, le sujet de l’argent ne passe pas inaperçu. On peut découvrir sur Tik Tok des passionnés qui partagent leurs conseils pour bien gérer un budget. Même sur Instagram, le réseau social de l’image, le sujet de l’argent a su y faire sa place. On y retrouve des coachs financiers pour particuliers dont les services sont prisés depuis longtemps aux Etats-Unis, un pays où l’endettement est particulièrement élevé.

Et pour contribuer à la démocratisation de l’investissement financier, des solutions digitales ont vu le jour, comme celle que propose la start-up Mon Petit Placement.


Un moyen de s’accomplir et de gagner de l’autonomie


Les idées reçues sur l’argent ont la vie dure. Mais les jeunes ont envie de tirer un trait dessus. Ils sont nombreux à oser affirmer leur volonté de stabilité financière. Plus que le fait d’accéder à un statut social, gagner de l’argent est une manière d’acquérir de l’autonomie et de réaliser des projets. Si vous pensez qu’un jeune qui gagne de l’argent va le dépenser dans une consommation effrénée et superficielle, détrompez-vous !

L’environnement économique et sanitaire instable et imprédictible appelle les jeunes à la vigilance. Ainsi, 39 % des 18-24 ans déclarent avoir épargné “plus que d’habitude” en 2020, année qui marque le début de la crise sanitaire. Les jeunes sont également prévoyants : 55% d’entre eux déclarent faire un budget en prévoyant leurs dépenses en fonction de l’argent qu’ils ont plutôt que dépenser au fur et à mesure et de voir après

Plus qu’une simple volonté de s’enrichir, l’argent est perçu comme un moyen de s’accomplir et de construire leurs projets professionnels et personnels.


Quel impact pour les entreprises ?


En tant que chef d’entreprise ou professionnel des RH, il est essentiel de comprendre les attentes de vos salariés actuels et futurs. Celles des jeunes professionnels pourraient vous surprendre. Si la quête du sens au travail a beaucoup fait parler d’elle ces dernières années, ce n’est pas le premier critère de sélection d’un emploi. En effet, 43 % des jeunes interrogés citent d’abord le fait d’avoir un poste bien payé, bien avant le fait d’avoir un poste autonome (18%) ou un poste qui leur permet de défendre des valeurs qui leur tiennent à cœur (16%).

Et puisqu’ils ont grandi avec l’information disponible en un claquement de doigts, les jeunes ont également des attentes de transparence. Impacts de l’activité de l’entreprise sur la société et l’environnement, image de marque employeur réaliste, mais aussi honnêteté à propos du salaire, les jeunes veulent savoir où ils mettent les pieds.

Ainsi, de plus en plus d’entreprises, comme l’assureur tricolore Alan ou la solution de gestion des réseaux sociaux Buffer ont choisi de rendre leur grille de rémunération publique.

Les objectifs d’une telle démarche sont nombreux : 


  • Créer un climat de confiance : il n’y a pas d’écarts de salaires cachés.
  • Éviter l’attribution de meilleurs salaires aux meilleurs négociateurs : la rémunération est fixée sur des critères justes et tangibles.
  • Améliorer sa compétitivité sur le marché du recrutement : une entreprise qui communique de façon proactive sur sa politique de rémunération est un employeur attractif.

Pour répondre aux attentes des jeunes et convaincre les candidats de rejoindre leur entreprise dans un contexte de guerre des talents et de pénurie des compétences, on observe également une montée de l’actionnariat salarié. C’est que proposent Ubisoft, Essilor ou encore, Safran. Pour contribuer au bien-être financier des salariés, certaines organisations vont même jusqu’à offrir des programmes de sensibilisation à l’éducation financière ou des avantages en nature, comme les services d’une conciergerie.

Découvrez notre article : Améliorer le bien-être financier des salariés - 7 stratégies à appliquer

Vous l’avez compris pour donner envie à des professionnels motivés et talentueux de rejoindre votre organisation (et d’y rester), il faut mettre l’argent sur la table !

Et pour vous aider à libérer la parole au sujet de l’argent dans votre entreprise, pourquoi ne pas proposer à vos collaborateurs le salaire à la demande ! NessPay permet de recevoir le salaire gagné en quelques secondes, sans aucune surcharge de travail pour vos équipes RH.

Chefs d’entreprises et professionnels RH, osez parler d’argent avec vos salariés … qu’ils soient jeunes, ou moins jeunes !

Restez au courant des dernières actualités !

Inscription confirmée!
Merci de saisir un email valide.
En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.